Los Angeles, j’arrive ! Ou pourquoi je quitte la France

Voilà déjà quelques temps que je pense sérieusement à changer de vie. Débarqué sur Paris il y a 7 ans pour terminer mes études et travailler à la télévision (mon rêve d’enfant), il m’aura fallu plusieurs années pour être complétement dégouté par ce microcosme et renoncer à mon but ultime :

Vivre de ma passion et faire de l’antenne.

Qui n’a pas rêvé de faire ce métier ?

Sans doute pas tant de monde que ça. Aujourd’hui les jeunes veulent être célèbres sans même savoir pour quelle raison. Bonne ou mauvaise. J’ai toujours pensé que j’étais à part. Capable de grandes choses et destiné à une vie différente de celle de ma famille. Pas forcement meilleure d’ailleurs. Différente.

Pendant 7 ans, j’ai essayé de faire mon trou. Tant bien que mal d’ailleurs. J’ai fait de bons et de mauvais choix. Je me suis vu passer de stagiaire à assistant de production à assistant personnel de Laurent Ruquier puis journaliste. J’ai croisé/travaillé avec de nombreuses stars de mon enfance. J’ai souvent été en extase devant mon poste de télévision en voyant le fruit de notre travail. Tout ça serait un parcours idyllique s’il n’avait pas été ponctué de périodes de chômage, de dépressions… Des moments difficiles à gérer que tout le monde vit une fois dans sa vie et que je n’aurais pas passé sans l’aide de mes proches.

je suis resté à Paris pour faire ce travail et je n’ai jamais été capable de me projeter dans un autre métier ici ou même dans une autre ville de France. Mon CV est ce qu’il est : mes études sont loin et si j’ai des capacités, elles ne sont pas faciles à vendre… Et comme en France, on vous colle assez rapidement une étiquette. J’ai l’impression que je ne suis bon à rien d’autre qu’à faire des sujets pour Morandini.

La team Morandini

J’ai parfois bien gagné ma vie. Mais aujourd’hui la télévision n’est plus ce qu’elle était. Le travail se fait rare malgré la multiplication des chaînes et quand il y a du taf, on est payé au rabais.
Quand je gagnais 3-4000 € par mois, cela justifiait la pression permanente, le fait de n’avoir aucune sécurité de l’emploi, de signer chaque jour un contrat de travail , et d’avoir une épée de Damoclès au dessus de la tête en permanence. Mais aujourd’hui, avoir les même contraintes en étant payé 2 fois moins me semble tout a fait inacceptable. Surtout en vivant à Paris avec un loyer à payer et une vie qui coute chère ! Heureusement que je ne fais pas tous les jours des folies…

Une Folie

Mais cette vie en dent de scie ne doit finalement pas être faite pour moi. Pendant toutes ces années, j’ai été heureux de ne pas faire tous les jours la même chose. Me raccrochant à mon statut d’intermittent, je n’ai jamais essayé de faire un autre métier. Mais aujourd’hui, alors que je suis ENCORE à la recherche de travail et que malgré un CV plutôt pas mal rempli, je ne trouve rien. Et à vrai dire, je n’ai même plus envie de chercher. Je suis arrivé au bout de ce chemin et j’ai pris une décision. Je pense être prêt à passer ce cap et à changer ma vie.

Le Skate Park de Venice

J’ai donc pris la décision de partir m’installer aux Etats-Unis. A Los-Angeles pour être précis. Là bas, j’ai pour ambition de travailler chez Equinox, une salle de sport/remise en forme grand luxe où ils recherchent des trainers ou coachs sportifs. Ce qui colle plutôt avec ma passion pour le sport.

"Mais tu n’as pas les diplômes !" Me direz-vous ! Absolument… Mais là bas, ça n’est pas contraignant. Les américains voient déjà vos capacités avant de voir si vous avez les diplômes. les formations nécessaires, je les passerai là bas. Dans l’entreprise.
Je me logerai dans un premier temps chez mon ami Chris qui travaille là bas également. Et je me prendrai mon propre appart rapidement.
Lors d’un premier séjour à Vegas et Los Angeles il y a 2 ans, j’avais émis l’idée de rester. Mais sans contact sur place et sans véritable projet de vie, je ne me voyais pas faire ce pas. Et j’avais encore pour ambition de faire carrière à la télévision..

Mais cette année fut différente. D’abord parce que j’ai rencontré des français là-bas qui ne voudraient plus revenir. Aussi parce que j’ai rencontré Chris qui m’apporte le soutient nécessaire à ce changement. Et enfin parce que je compte bien retrouver quelques personnes qui me sont chères là bas.

Les Studios Universal

C’est un changement complet de vie. Je vais m’éloigner de ma famille, de mes amis et de cette ville. Mais ça n’est pas comme si je ne l’avais pas déjà fait au Canada ou en Espagne lors de mes années d’études.
Le risque n’est pas si gros que ça : je vais essayer de me faire à cette nouvelle vie et ce nouveau job, je garde mon appart à Paris (que je pense sous-louer, avis aux intéressés) que je rendrai si mon installation est définitive. Et si l’éloignement est insupportable et que je ne m’épanouis pas dans ce que je fais, je rentrerai !

Ernest aka Le Cochon Lune

Le plus difficile dans tout ça va être de faire un choix vis-à-vis d’Ernest, mon p’tit cochon. Je ne me vois pas l’emmener de suite. Il va me falloir quelques temps pour m’installer convenablement. Mais je ne vois pas non plus vivre loin de lui. Il faudra faire un choix. Le seul qui soit vraiment difficile. Pour le reste, ma tête est déjà ailleurs.

11 Comments

  1. ouch !! eh ben… !
    et bien bonne réussite là bas mon pti moukotte ! Tu le mérites bien ;-)
    Tu nous invites quand t’es installé bien sur ça va de soi haha ;-)

  2. Je suis très contente de lire que tu as enfin pris ta décision et j’espère très sérieusement que tu trouveras ta place là bas. Je suis sûre que tu t’adapteras à cette nouvelle vie et que tu feras le meilleur des choix pour kikinouchette.
    L’avantage, c’est que personne ne me donnera plus envie de manger du cheesecake (et ça, ma balance t’en remercie)
    Je ne doute pas que nous aurons encore des nouvelles de toi et qui sait, si un jour je me décide enfin à traverser l’Atlantique, je saurais où poser les valises ;-)
    Je t’embrasse bien fort et te souhaite une très bonne continuation.

  3. Mazeltov ! On sait que c’est dur de repartir de zéro. Mais qu’es-ce que ça fait du bien quand ça marche ! Bon courage. Le cochon lune comprendra et vous rejoindra en temps voulu ;-)

  4. Je te souhaite que ça fonctionne rapidement et que tu vives ton rêve américain comme on dis good luck

  5. C’est une démarche courageuse de ta part Alex. Personnellement, j’ai toujours été admiratif devant des gens comme toi qui sont prêts à tout plaquer quand la vie qu’ils mènent ne leur convient pas ou plus, plutôt que de se laisser petit à petit enliser dans une demi-vie. Effectivement, la voie que tu avais choisie n’était peut-être pas la plus facile, mais ne désespère pas, peut-être qu’elle remontrera le bout de son nez là-bas, au States, comme on dit, lol ! Si tu deviens une star de la télé américaine, ne prends pas trop la grosse tête hein !

    J’ai juste le regret de me dire que je ne te reverrai pas avant un petit moment au Club Med Nation et qu’on a jamais eu vraiment le temps de discuter ! La vie nous fait courir dans tous les sens et à force de courir après le temps, on le perd plus qu’autre chose (c’est une leçon que j’ai retenue y a pas très longtemps).

    En attendant, je te souhaite vraiment beaucoup de bonheur à L.A, en espérant que ce nouveau départ soit prometteur pour toi ! C’est tout le mal que je te souhaite.

    A bientôt j’espère ;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s